Ce site internet requiert l'utilisation de cookies. Vous pouvez consulter notre politique concernant les cookies sur cette page.

#Wikivillages : un concours d'écriture encyclopédique pour les villages du Cameroun

#Wikivillages : un concours d'écriture encyclopédique pour les villages du Cameroun

À l’occasion de la 44e édition de la fête nationale du Cameroun, AGRIPO organise un concours d’écriture encyclopédique bilingue anglais/français. A la clé : des prix allant de 100.000 à 1 million de FCFA, mais surtout une initiative pour lutter contre l'isolement numérique et écrire la mémoire vivante de l'Afrique sur internet.

Par Laura Guien

Lancer un concours de grande ampleur pour soutenir le développement rural et lutter contre l'isolement numérique des territoires ruraux: c'est l'objectif que se donne le concours #Wikivillages du Cameroun. Du 20 mai au 20 novembre 2016, un grand concours d'écriture encyclopédique, de photographie et de publication numérique sur Wikipédia intitulé #Wikivillages, sera ouvert à tous les internautes du monde, sans distinction d'âge ni de nationalité. Seuls impératifs : l'article, rédigé en anglais ou en français, devra obligatoirement avoir pour sujet un village du Cameroun, respecter les critères de rédaction de Wikipedia et être publié dans l'interface de la plus grande encyclopédie du monde.

#Wikivillages : un concours pour la connaissance des territoires

A l'origine du projet, la volonté de promouvoir le développement rural. Mais #Wikivillages est également né d'une rencontre. En 2016, AGRIPO souhaite mettre en place un concours sur les plans simplifiés de développement intégrant des actions pilotes menées dans les villages camerounais. « C’était notre rêve pour cette année. Les villages lauréats devaient avoir une subvention, comme la communauté de Tayap, pour soutenir la mise en place de leur microfinance de développement solidaire et soutenir les activités génératrices de revenus portées par les femmes » explique la Directrice générale d'AGRIPO, Adeline Flore Ngo-Samnick. La rencontre avec une collaboratrice fidèle de la communauté Wikipedia va orienter différemment l’idée. Jacqueline Louviot, Maître de conférences en science de l'information et de la communication de l'université de Nancy, impliquée depuis 10 ans en tant que bénévole sur Wikipedia, travaille à ce moment-là sur le projet #WikiLovesAfrica, concours annuel de photo de l'encyclopédie participative. Elle repère alors l'article dédié au village de Tayap, rédigé par des bénévoles d'AGRIPO.

Capture d'écran de l'article Wikipedia de Tayap

« Très complet, il avait réussi le tour de force de respecter les exigences de Wikipédia en termes de sources et de neutralité, tout en brossant le tableau sensible d'une communauté, dont le lecteur pouvait se sentir encore plus proche grâce aux nombreuses illustrations » se souvient cette dernière. Quelques échanges virtuels plus tard, les deux femmes décident d'orienter le concours pensé au départ par AGRIPO sur Wikipédia. « L'avantage avec Wikipedia c'est qu’au lieu de toucher quelques villages, on élargissait l’assise de l’action et on permettait à des centaines de villages de se découvrir tout en se faisant découvrir. La connaissance de nos territoires est importante.» souligne Adeline Flore Ngo-Samnick.

#Wikivillages : un outil de démultiplication des engagements

Connaître les territoires mais également permettre de les sortir de l'isolement numérique afin d’accompagner le développement en milieu rural. Ainsi se dessine la portée du concours #Wikivillages. Ancrée dans la réalité sociologique du Cameroun, l'initiative cible en priorité les communautés rurales. Lieu de vie pour 47,8 % de la population camerounaise, les villages au Cameroun subissent une pauvreté endémique : 86,5 % de la population pauvre y réside bien que le secteur agricole reste le premier employeur de la population active.

Kapsiki home in Rhumsiki - CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1523715

Le concours peut donc être perçu comme un outil de démultiplication de l'engagement en faveur des communautés rurales. Mais #Wikivillages s'inscrit également dans une démarche active de construction de la mémoire vivante de l'Afrique, un continent dont la  présence numérique reste encore très faible, en particulier sur les pages de l'encyclopédie en ligne. Si le pays dispose de 13.000 villages, 80 d'entre eux seulement possèdent un article en français sur Wikipedia1, et 36, en anglais. Le Cameroun totalise à lui seul uniquement 2453 articles liés à la date du 20 mai 2016.

« Pour des raisons complexes, entre autres technologiques et culturelles, l'Afrique subsaharienne est sous-représentée sur Wikipédia, tant en nombre de contributeurs qu'en termes de contenus. Plusieurs projets internationaux tentent d'y remédier, comme Wiki Loves Africa ou Wiki Loves Women. De même #Wikivillages s'inscrit dans cette démarche, mais revendique aussi son originalité propre : elle est portée par le monde rural et part du terrain. » détaille Jacqueline Louviot.

De plus, il est à noter que les pays qui contribuent le plus en Afrique sont l’Egypte (0,3% des contributions), l’Algérie (0,3%), le Maroc (0,2%), l’Afrique du Sud (0,2%), la Tunisie (0,1%) et le Nigeria (0.05%). Cela représente une très faible contribution, si l’on ramène ces chiffres aux populations de ces pays.

L'article Wikipedia : alternative efficace et économique au site internet

En pratique, comment convaincre les internautes de sauter le pas et de lutter pour la numérisation du pays? Avec du concret tout d'abord et un concours offrant des prix allant de 100.000 à 1 million de FCFA. Mais pas uniquement. Citant sa propre expérience avec l'article de Tayap, Adeline Flore Ngo-Samnick insiste ainsi sur les autres avantages à participer à #Wikivillages et à disposer d'un article complet sur Wikipedia :

«  Avant, il fallait toujours que nous décrivions où se trouvait le village. Maintenant plus personne ne nous le demande. La nature des conversations a changé : les gens nous disent qu'ils ont eu des informations en tombant sur notre article Wikipédia car le site est bien référencé et son référencement renforce forcément le référencement de notre propre site. »

Un atout « visibilité » que Jacqueline Louviot explique :

«  L'accès à Wikipedia est rapide et le référencement excellent. A peine créé, un article est propulsé dans les premiers résultats par Google. C'est beaucoup plus laborieux pour les sites amateurs, qui pèchent aussi souvent par leur lenteur. »

Nouveaux contributeurs en formation Par Geugeor — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=44569593

Participer à #Wikivillages et créer son article sur Wikipedia s'avère donc une alternative à coût-zéro plus que pertinentes pour les communautés qui veulent jouir rapidement d'une bonne présence sur internet.

« Les gens ne mesurent pas encore l'impact que la communication bien faite peut avoir sur le développement d’un territoire », déclare Adeline Flore Ngo Samnick avant d'énumérer les répercussions qu'a eu, entre autres, la publication de son article sur l'encyclopédie :

«  Depuis que nous avons décidé de capitaliser notre action, les opportunités de développement dans notre village se sont accrues. Il ne se passe pas un mois sans que nous ayons des gens qui nous écrivent pour venir passer des vacances au village ou faire des stages. Il en est de même des clients qui nous contactent pour nos produits ».

#wikivillages : une chance à saisir pour les communautés

Autre point fort pour les villages, disposer de sa propre entrée sur Wikipedia donne une crédibilité supplémentaire aux projets qui y sont développés, comme le rappelle la directrice d'AGRIPO:

«Suite à la parution de notre article sur Tayap, la crédibilité de notre action a été renforcée. Wikipedia reste encore un mythe pour certains. Ce concours a aussi pour but de dire que notre patrimoine et nos villages ont toute leur place dans cette vitrine numérique ».

Transport moto lors d'un jour de fête à Foumban Par Photokadaffi — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=44334174

Une vitrine « dont chacun peut être fier et que chacun peut chercher à améliorer. Un bien commun, à soigner comme une plante » selon Jacqueline Louviot. L'aspect fédérateur du projet, et le fait que des auteurs différents puissent collaborer sur un même article permet en outre de s'affranchir plus facilement des rôles sociaux et contribue à maintenir du lien. Pour la bénévole de Wikipédia : « La diaspora peut jouer un rôle clé. On l'a souvent remarqué chez les contributeurs en général : ceux qui sont loin de chez eux ne sont pas les derniers à participer. Le lien est ainsi préservé, cultivé ».

Selon les deux femmes à l'origine du projet, le concours revêt ainsi différentes facettes, toutes positives, toutes ayant un rôle à jouer que ce soit dans la réalité de terrain comme dans la construction d'une mémoire et une histoire collective via les outils numériques.

« C'est vraiment une chance à saisir pour les villages, conclut Jacqueline Louviot. Les projets de développement local sont souvent coûteux. Là aucun investissement n'est nécessaire, et on peut même gagner des prix. Tout repose sur la motivation des communautés». Il ne reste plus qu'à celles-ci de s'impliquer : elles auront jusqu'au 20 novembre 2016 pour participer à l'aventure camerounaise de #Wikivillages .

Pour aller plus loin : la page #Wikivillages sur Wikipedia

 

#Wikivillages en Bref :

Qui peut participer ?

Ce concours est ouvert à tous, quels que soient l’âge, le sexe, la nationalité, la situation professionnelle ou géographique du participant. Plusieurs contributeurs peuvent constituer une équipe autour d’un seul et unique rédacteur. Les participants peuvent écrire successivement plusieurs articles mais seulement un article peut être récompensé.

Quels sont les prix à la clé ?

Les 5 auteurs des articles gagnants recevront des prix qui pourraient éventuellement soutenir le développement rural:

• 1er Prix : un chèque de 1 million de FCFA

• 2ème Prix : un chèque de 250 000 FCFA

• 3ème Prix : un chèque de 200 000 FCFA

• 4ème Prix: un chèque de 150 000 FCFA

• 5ème Prix : un chèque de 100 000 FCFA

Un Prix spécial sera attribué au contributeur ayant rédigé le maximum d’articles conformes aux règles.

Les résultats seront annoncés le 20 janvier 2017 sur la plate-forme du concours.

Le règlement en détail ici

 

 

 

 

 

 

 

1Source : Wikipédia  Observatoire : villages possédant un article au 19 mai 2016

2Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:Wikivillages_of_Cameroon

Panier

Connectez-vous pour profiter de notre boutique en ligne.

Se connecter avec :

Facebook Connect
Votre adresse email

Partenaires

Actualités

Restez connectés en lisant nos informations actualisées. Pour assurer une véritable proximité, les populations vous racontent leurs vécus et les évolutions du village. Illustrées de photos, ces nouvelles nous permettent de capitaliser nos actions de façon participative.

Lire les nouvelles

Ce magazine annuel met en exergue le génie des hom­mes qui œuvrent au ser­vice du dé­ve­lop­pement local dans les villages africains. Re­trou­vez les person­nalités at­ta­chées aux ru­ra­li­tés afri­caines. C’est aussi une mine d’astuces pour la vie quotidienne, des conseils mode, santé, nutrition et beauté.

Lire les articles

Doté d’options interactives et complémentaires, ce support renforce les outils mis en place par AGRIPO pour faire connaître les vergers écologiques de Tayap et inciter au développement durable des villages africains.

Voir le webdoc

Ce jeu musical sur tablette et téléphone mobile amène les enfants de 8-12 ans à découvrir les mystères d’une forêt ravagée par les hommes. À travers ce jeu interactif, les joueurs comprendront l’importance de respecter la forêt, nécessaire à l’équilibre de toute la communauté.

Télécharger le jeu

Wikivillages - Plantes du Cameroun - portail Bassa

Agripo soutient la diffusion d'informations sur le développement rural au Cameroun à travers la rédaction et la diffusion d'articles sur les villages, les plantes tropicales et la communauté Bassa sur Wikipedia.


Boutique et réservation

L’écotourisme soutient le dévelop­pement durable du village. Cette mise en valeur des ressources locales constitue une source de revenus complémentaire pour la communauté. L’offre comporte les hébergements et les activités écotouristiques.

Formulaire

Billong ne manque ni de compétences, ni de charme, et… elle a aussi un sacré caractère. Heu­reu­se­ment ! Car s’il fal­lait com­pter uni­que­ment sur le zèle des anges ou les in­can­ta­tions du sor­cier, ja­mais le pe­tit vil­lage de Ta­yap n’au­rait trou­vé le tré­sor ca­ché…

Acheter le livre

Entrez dans notre boutique en ligne, nos produits biologiques vous y attendent : fruits et légumes tropicaux, huiles, plants agro­forestiers. Par vos achats, vous soutenez notre démarche de développement responsable.

Toute la boutique

Découvrez les spécificités, la richesse et la moder­nité de la gas­tro­no­mie de Tayap. La cui­sine tradi­tion­nel­le a été revisitée en incorporant les produits des Vergers de Tayap…
Toutes les saveurs tropicales arrivent dans votre assiette !

Acheter le livre

Vous pouvez nous encourager dans nos actions en faisant un don grâce au lien suivant. Votre participation est importante, et nous vous en remercions !